Compte palettes : des astuces pour éviter les erreurs de saisie


Le quotidien d’un transporteur ressemble fortement à celui d’un autre transporteur. Des commandes, des livraisons. Des chauffeurs qui partent tôt (ou tard)... et qui rentrent chargés de bons palettes, lettres de voiture (ou CMR), confirmations d’affrètement et autres « liasses » ! C’est là, quelques fois, que le bas blesse. Premier conseil pour éviter les erreurs de saisie : investissez dans des bannettes. Pas parce que ça rime avec palette mais parce que c’est méga pratique. Vous n’allez pas vous ruiner... et en plus, vous allez gagner beaucoup de temps et éviter des erreurs de saisie. MagicPallet a réfléchi à ce problème et propose deux solutions.  

Compte palettes : le monde idéal

Option 1... que l’on va appeler le « monde idéal ». L’idéal, en effet, serait d’impliquer les chauffeurs dans le tri. En gros, vous installez des bannettes au comptoir ou dans le bureau d’exploitation et vous demandez à vos chauffeurs de déposer les bons palette dans la bannette « bons », les CMR dans la bannette « CMR » et ainsi de suite. Ensuite, la personne en charge de la saisie vérifie chaque bannette avant de rentrer les données. Mieux : elle saisit d’abord toute la bannette « bons », puis toute la bannette « CMR »...

Compte palettes : le principe de réalité

Option 2 : comme l’option 1 risque d’être difficile à faire accepter aux chauffeurs... eh bien, il y a l’option 2, que l’on va appeler « principe de réalité » ! Là, vos chauffeurs déposent tous les documents qu’ils ramènent (bons, CMR, confirmations d’affrètement...), en vrac. La personne qui gère les palettes ou un assistant d’exploitation trie les différents documents (vive les bannettes again !). Ensuite, la personne en charge de la saisie (assistant d’exploitation, assistante comptable... selon votre organisation), effectue la saisie une fois que tout est bien réparti. Ainsi, vous limitez les risques d’erreur: finis les « bons » saisis en « factures » et autres bugs !

Créer une routine

Que vous optiez pour le « monde idéal » ou « le principe de réalité », l’impératif est le même : sacraliser une routine ! S’y mettre, tous les jours et à la même heure. On se fixe une plage horaire et on s’y tient. Pour le tri comme pour la saisie. Et ainsi, on évite erreurs... et retards. Un dernier petit conseil : le matin, on a la tête plus fraîche. Et comme des camions il en arrive jour et nuit, autant trier les papiers de la nuit et les saisir dès le matin. Ensuite, vous n’avez plus qu’à aller sur votre plateforme d’échange de palettes Europe préférée (et unique !) pour passer en mode « économie de kilomètres ». Voilà deux bonnes façons, désormais, de débuter vos journées !

Top 10 des transporteurs de Magic Pallet !

Le classement est réalisé en fonction des kilomètres ainsi que de la quantité de CO2 économisés par les transporteurs.

Bravo à eux pour leur implication et leur impact positif 👏🏻🌳